Quand l’esclave s’exprime !

Laurence,

Cendrillon : l’esclave la plus célèbre des contes de fées  devenue princesse chantait « doux rossignol », quant à nous « esclaves » consentantes de ce voile que l’on arbore nous  vous demandons tout simplement de vous taire…au moins le temps de lire cette missive…

Alors vous voilà, ministre des familles et des droits des femmes, tenir un discours des plus scandaleux (devant une absence totale de réaction de Mr Bourdin que plus rien ne choque)  au sujet cette intrusion diabolique d’une tenue islamique que nous pourrions voir sur les podiums de la fashion week,  puis dans une seconde lecture, ce parallèle, que même la dignité ne vous empêche pas de faire sur l’esclavage et le consentement de certains esclaves.

Je marque une pause… j’accuse le coup de ce que je viens d’entendre… je ris, je pleure… le mieux serait de vomir un peu je crois !

Et je ne sais pas le lequel de vos propos me choquent le plus : votre racisme d’état assumé ou votre islamophobie révélée. On y avait presque cru avec cet hashtag plein d’espoir #tousuniscontrelahaine. Ça commence par quoi disiez votre campagne ? Ah oui…des mots ! Là ce sont les vôtres dont il s’agit.

Et bien… merci de votre sincérité Mme la ministre, je ne crois pas au dérapage ! Je ne m’étendrais pas ici sur le regret que vous semblez manifester de ce passé colonial… de ces « nègres » qui étaient satisfaits de leur statut d’esclave. Comme face à ce syndrome que certains psychiatres appellent de Stockholm, rêvez-vous secrètement de cet instant où ils vous diront merci ?

En caractérisant la femme musulmane d’esclave consentante, vous venez de discriminer  une tranche assez conséquente de la population mondiale d’ailleurs… bon comme le disent certains les autres on s’en fout ! Le problème c’est en France qu’il se situe en tout cas pour vous. Je vous rappelle néanmoins, dans vos qualités de ministre du droit des femmes, qu’aujourd’hui dans notre pays une femme meurt tous les  3 jours sous les coups. Terrible statistique dont il faudrait peut-être que votre ministère se préoccupe avant de cristalliser des angoisses, des tensions sur la question d’un morceau de chiffon sur des têtes souvent bien remplies !

Oui, Mme la ministre, je suis voilée et oui je suis libre. Libre de défendre les idées qui sont les miennes, libre de me vêtir comme je l’entends et non comme on tente de me l’imposer. Je suis libre d’être soumise à mes valeurs, mes principes, mes envies, mes convictions… ma croyance ! Cette liberté est la mienne comme vous avez la vôtre que je respecte.

Je vous remercie mais je n’ai pas besoin pour me sentir plus libre de me calquer sur votre conception de la liberté. Je n’ai pas besoin d’être affranchie, je ne me sens esclave de rien…à l’exception de cette laïcité falsifiée que le gouvernement nous crache au visage en actionnant les leviers de la peur et du danger de l’islam.

En fait, je n’ai pas besoin de vous… le problème est le suivant : en tant que citoyenne française musulmane, j’estime que mes droits sont bafoués dans ce pays que j’affectionne tant. Devant cet état de fait, je devrais avoir besoin du soutien de ce ministre chargée de mes droits. Il se trouve que ce ministre c’est vous…

L’équation est simple, une de nous 2 n’est pas à sa place !

Face à ce dilemme…une seule certitude ne jamais rien lâcher…telle est ma devise.

Charlotte V.D, militante associative, citoyenne engagée, membre de Havre De Savoir

Cet article a été publié dans Havre de savoir le 31 mars 2016

Commentaires (8)

8 Réponses à Quand l’esclave s’exprime !

  1. Hosna

    on 11 avril 2016 at 17 h 10 min - Répondre

    BarakAllahoufiki ma soeur pour ce texte

  2. Khira

    on 7 avril 2016 at 15 h 07 min - Répondre

    Merci à toi pour la juste manière dont tu as dépeint la femme dans notre société et plus globalement pour ces mots, partagés à mon humble avis par la majorité des femmes, voilées ou non, musulmanes ou non.

  3. Marion

    on 3 avril 2016 at 11 h 44 min - Répondre

    Merci ma soeur, qu’Allah te récompense pour cette magnifique intervention. Dans la communauté, nous manquons de personnes qui ont la sagesse de répondre avec intelligence. Al hamdoulillah… Ne rien lâcher… Marion.

  4. Mohamed

    on 1 avril 2016 at 22 h 08 min - Répondre

    Ce qui est sûr c’est que l’une des deux n’est pas à sa place pourtant c’est tellement simple et plus instructif de lire le coran que le livre de son confrère sarko bref l’islam n’a aucun problème avec la démocratie (FRANÇAISE) mais la réciproque n’est pas de même encore une chose protegez nos sœurs cousines copines femme mères et encore… A la vulgarisation de la femme a un simple objet merci cordialement

  5. Sam

    on 1 avril 2016 at 21 h 00 min - Répondre

    Merci pour tout, merci pour nous, merci pour la France en ces quelques mots. Bien remplie, gardons la tête haute face à ces bassesses haineuses.

  6. El guarch

    on 1 avril 2016 at 11 h 16 min - Répondre

    Beau message!!!

  7. Bouhou

    on 1 avril 2016 at 10 h 11 min - Répondre

    Que dire de plus tout y est plus que clair et BRAVO BRAVO BRAVO pour cette lettre elle représente beaucoup pour nous femmes françaises et Musulmanes oui musulmanes!!!

Laissez un commentaire