Le Prophète Muhammad (saws) et les animaux

1324849940

Pour celui qui est habitué aux belles compétences, celles-ci deviennent une nature qui se mélange à son sang et son esprit. Il ne s’en départ jamais. On le voit toujours doux, bienveillant, endurant, affectueux envers tout le monde, même envers les animaux et les objets inanimés.

Le Messager d’Allah (saws) était en voyage. Il partit faire ses besoins … certains de ses compagnons vinrent un passereau avec ses petits… ils s’emparèrent de ces derniers… la mère arriva, se mit à tourner autour d’eux et à battre des ailes. A son retour le Prophète (saws) la vit et se tourna vers ses compagnons pour demander : « Qui a affligé celle-ci à travers ses petits ? Rendez-lui ses enfants ! »

Un autre jour, le Prophète (saws) a vu une colonie de fourmis qu’on avait incendiée. Il s’enquit : « Qui a brûlé ceci ? » L’un de ses compagnons répondit : « C’est moi ! »

Il se fâcha et déclara : « Il n’appartient qu’au Seigneur du feu de châtier par le feu ! »

Pour ce qui est de la bienveillance du Prophète (saws), il faisait ses ablutions quand une chatte vint vers lui. Il lui tendit le récipient pour qu’elle boive. Puis, il fit ses ablutions avec le restant d’eau.

Un jour, le Prophète (saws) passa près d’un homme qui avait jeté une brebis à terre. Il avait posé son pied sur le cou de l’animal, pour le retenir avant de l’égorger. Tandis qu’il aiguisait son couteau, l’animal le fixait de son regard. Le Prophète (saws) se mit en colère quand il vit cette scène et dit : « veux-tu la tuer deux fois ? Que n’avais-tu aiguisé ton couteau avant de la coucher ? »

Une autre foi, il passa à coté de deux hommes qui parlaient, chacun étant assis sur sa monture. En voyant cela, il eut pitié des deux animaux et interdit de prendre les bêtes comme chaise.

En d’autres termes, tu ne dois monter un animal qu’en cas de nécessité. Une fois ta tâche accomplie, descends et laisse la bête se reposer ! Le Prophète (saws) a aussi interdit de marquer une bête au visage.

On évoque, parmi les anecdotes les plus pittoresques, que le Prophète (saws) avait une chamelle nommée al-‘Adba…Puis, un groupe de polythéistes s’attaquèrent aux chameaux des musulmans qui paissaient aux abords de Médine. Ils les emportèrent tous, y compris al-’Adba, et capturent également une femme des musulmans et l’emmenèrent avec eux. Les polythéistes se sauvèrent avec la femme et les chameaux. Quand ils s’arrêtèrent en cours de route, ils laissaient les chameaux paitre autour d’eux. Ils firent une halte  et  s’endormirent. La femme se leva la nuit pour s’enfuir, se dirigea vers les chameaux pour en monter un. A chaque fois qu’elle s’approchait d’une bête, celle-ci se mettait à blatérer très fort. Elle la laissait alors, de crainte de réveiller l’ennemi. Puis, elle se mit à considérer un à un les chameaux,  jusqu’à ce qu’elle parvînt à al-‘Adba. Elle la tira et trouva la chamelle docile  et instruite. La femme la monta, puis se dirigea avec elle vers Médine. Al-‘Adba s’élança alors à toute vitesse.

Quand la femme sentit que le salut était proche, sa joie s’intensifia et elle s’écria : «  Ô Allah ! Je Te fais une promesse …Si Tu me sauves, je sacrifierai cette chamelle !! »

Elle parvint à Médine où les gens reconnurent la chamelle du Prophète (saws). Elle s’arrêta chez elle et on conduisit la chamelle chez le Prophète (saws) ; plus tard la femme vient réclamer la chamelle pour la sacrifier !

Le Prophète (saws) répondit : « Quelle bien mauvaise récompense tu lui donne ! » ou « Quelle mauvaise récompense lui a-t-elle réservée : si Allah la délivre sur cette chamelle, elle la sacrifiera ! »

Puis il ajouta : « Point de fidélité à sa promesse dans la désobéissance d’Allah ou dans ce que le fils d’Adam ne possède pas ».

Pourquoi ne transforme tu pas tes compétences dans tes relations avec les gens – comme la bienveillance, l’affabilité et la générosité – en une qualité qui t’accompagne en toutes circonstances, dans tout ce avec quoi tu es en rapport même les animaux, les objets inanimés et les arbres !!

Le vendredi, le Prophète (saws) se mettait debout et s’adossait contre un tronc de palmier planté dans la mosquée, pour faire son prêche. Une femme des Ansâr lui dit : « Ô Messager d’Allah ! Ne devrais-je pas te procurer quelque chose pour t’asseoir, car j’ai un serviteur qui est menuisier. »

Le Prophète (saws) répondit : « Si tu veux ».  Elle lui fabriqua alors le mimbar…Quand ce fut le vendredi, il monta sur le mimbar qu’on lui avait confectionné et lorsqu’il s’y assit, le tronc d’arbre se mit à mugir tel un taureau … ce palmier cria, au point de se fendre. La mosquée en trembla … Le Prophète (saws) descendit du mimbar et serra le tronc contre lui, et le palmier se mit à gémir à l’instar d’un enfant qu’il faut consoler, jusqu’à ce qu’il se tût. Puis, Il (saws) déclara : « Par Celui qui détient l’âme de Muhammad dans Sa main, si je ne l’avais pas étreint, il aurait continué ainsi jusqu’au jour de la Résurrection !! »

Une allusion …

Allah a honoré l’être humain

Mais cela ne l’autorise pas à opprimer

Les autres créatures !

Extrait du livre « Jouis de ta vie » de Muhammad al-‘Arîfi (www.arefe.com) publié aux éditions Al-Hadîth

 
Cet article a été publié dans Havre de savoir le 2 février 2013

Commentaires (8)

8 Réponses à Le Prophète Muhammad (saws) et les animaux

  1. ibrahima sakine

    on 3 novembre 2013 at 12 h 39 min - Répondre

    Salam alaikoum
    J’aimerai connaitre le nom de tous les animaux que le prophète (paix et salut sur Lui) avait élevé

  2. sarvenaz

    on 15 juin 2012 at 23 h 14 min - Répondre

    Salam,

    Al Assad n’est rien pour moi, mais qui te dit que ce ne sont pas les ennemis des musulmans qui ont armés des rebelles pour déstabiliser, justement, la syrie ?

    N’as-tu pas vu ce qui s’est passé en Libye, Sarkozy a largué des armes à des rebelles et des mercenaires pour destabiliser la libye et les pays maghrébins

    Voudrais-tu qu’il arrive à tes frères et tes soeurs syriens ce qui est arrivé aux irakiennes, violées par des mécréants puis tuées ?

  3. parole de citoyen

    on 3 janvier 2012 at 20 h 29 min - Répondre

    Si le prophète était aujourd’hui parmi nous, je serai curieux de savoir ce qu’il penserait de ces Musulmans qui applaudissent le tyran de Syrie et qui ne portent pas secours à des hommes, femmes, enfants qui se font exterminés en Syrie par des gens qui se disent arabes et Musulmans.

  4. Tawfik L

    on 1 janvier 2012 at 20 h 53 min - Répondre

    salam alaykoum,

    barak’ALLAH o fikoum pour votre travail, qu’ ALLAH vous récompenses tous pour tout ce que vous faites… le bien que procure les rappels concernant notre religion est incroyable c’est la nourriture de l’âme…

    (a la fin de l’article  » Muhammad (saws) et les animaux » dernière ligne : « , il aurait co..tinué ainsi …qu’au jour de la Résurrection !! » il manque quelque lettres ALLAHO A3lem barak’ALLAH o fikoum encore une fois

    • Havre De Savoir

      on 2 janvier 2012 at 9 h 55 min - Répondre

      Barakallahoufik Tawfik

  5. ANTOY

    on 1 janvier 2012 at 14 h 44 min - Répondre

    Assalam anlaikoum

    Votre site est extrêmement précieux, en communiquant ces faits divers de notre Prophète SAW, si l’un de nous est intelligent, il en tirera nettement profit non seulement pour lui mais sa famille et les autres y compris les non-musulman ; peut être qu’un jour ils sont parmi nous afin de réussir la vie-d’ici-bas mais surtout l’au-dela.
    Depuis la connaissance de votre site, le matin c’est mon premier dejeuner et je me noie dans les hadiths du Prophète SAW.

    Qu’Allah vous fasse miséricorde et nous montre sa lumière afin d’être digne de notre réligion Incha Allah.
    Barakallahou fike

  6. Kamel

    on 1 janvier 2012 at 13 h 38 min - Répondre

    Salam alaikoum,

    Nous avons vraiment une très belle religion avec pour exemple un illustre prophète !!!!!!!

    Qu’ALLAH nous guide dans sa voie.

    Kamel.

Laissez un commentaire