Cheikh Youssef al-Qaradawi, en quelques lignes…

 Dr. Youssef al-Qaradawi est l’un des illustres savants de l’Egypte et du monde musulman. Il se distingue dans les domaines de la jurisprudence musulmane (fiqh), de la pensée et de la prédication par une méthodologie qui adopte le principe de la médiation et du juste milieu (al-wasatiyya), loin de tout excès et de tout laxisme. Il est l’auteur de plus de cent vingt ouvrages dont l’authenticité et la profondeur en sont les principales caractéristiques, dans un style qui rallie la précision du savant à la luminosité de l’écrivain et à la ferveur du prédicateur.

Dr. Youssef al-Qaradawi est né le 9 septembre 1926 dans un village du nom de « saft- Tourab » à L’ouest de l’Egypte. Il a été élevé orphelin dans une famille pieuse et modeste. Son père est décédé alors qu’il n’avait que deux ans. Son oncle paternel Ahmed l’a pris en charge. A l’âge de cinq ans, il entre dans une école coranique où il terminera l’apprentissage de la totalité du Coran ainsi que les règles de la récitation avant d’atteindre l’âge de dix ans. Dès lors, le village le surnomme « cheikh Youssef » et lui demande de diriger les Prières, en particulier celles à voix haute, grâce à sa belle récitation. Cette place que le village lui réserva le priva de partager son enfance avec ses camarades de son âge.

Il rejoint, ensuite, l’école azharite de « Tanta » où il effectue ses études primaires et secondaires. Puis, il poursuit ses études dans la prestigieuse université islamique de « al-Azhar ». Il y obtient son diplôme en 1952. Il est major de sa promotion qui compte cent quatre-vingt étudiants. Il continue son parcours scientifique en rejoignant la faculté de langue arabe. Une fois de plus, il est major de sa promotion qui compte cinq cent étudiants en provenance des trois différentes facultés de « al-Azhar ». En 1958, il rejoint l’institut des recherches et des études arabes affilié à la Ligue des Etats Arabes. Il y obtient son diplôme en « langue et littérature ».

En parallèle, il rejoint la section des « sciences du Coran et du Hadith » de la faculté des fondements de la religion « ousoul ad-din » de l’université de « al-Azhar ». Il passe ses trois années d’études avec succès malgré la difficulté des épreuves de l’époque. Il est, en effet, le seul à avoir passé le cap de la première année et obtient le Master en 1960.

En 1973, il obtient son doctorat en sciences du hadith. La thèse soutenue fut: « La zakat et son impact sur la résolution des problèmes sociaux ». L’obtention du doctorat fut retardée à cette date à cause des événements politiques tragiques qui ont secoué l’Egypte.

Al-Qaradawi aux yeux de l’élite:

– Mohammed al-Ghazali: « Al-Qaradawi fait partie des imams contemporains qui ont rallié l’intelligence de l’analyse et la connaissance des textes. Il fut mon élève et je fus son professeur. Il est aujourd’hui mon professeur et je suis son élève »

– Abou al-Hassan an-Nadawi: « Al-Qaradawi est un savant, écrivain et examinateur (mouhaqqiq); il est du nombre des grands savants et éducateurs »

– Abou al-A’laa al-Mawdoudi (concernant son livre « fiqh az-zakat »): « C’est l’ouvrage du siècle en matière du droit musulman »

– Ibn baz: « Ses livres ont leurs poids et une grande portée dans le monde musulman »

– Moustapha az-Zarqa: « Al-Qaradawi est la preuve de l’époque. C’est l’un des bienfaits de Dieu pour les musulmans »

– Abdoullah Ben Beyya: « Al-Qaradawi est un Imam parmi les Imams des musulmans. Il est la conscience de la nation musulmane »

– ‘Issam al-Bashir: « Al-Qaradawi … l’érudit de notre époque et le jurisconsulte de la nation: Dans l’élaboration de ses ouvrages, le professeur suit une méthodologie scientifique très rigoureuse, de même que dans sa façon d’analyser les choses et dans ses décrets juridiques (fatwas) qu’il édicte de temps à autres … Si tu parcours quelques-uns de ses livres, tu ne peux qu’être ébloui et impressionné devant l’immense bibliographie à laquelle il se réfère, ce qui démontre son intégrité scientifique … La pensée musulmane contemporaine a connu un épanouissement grâce à la perspicacité de son esprit, à sa personnalité équilibrée et à la sagacité de son observation »

– Al-Albani (après avoir cité un nombre de savants qui l’ont sollicité pour examiner les hadiths cités dans leurs livres, il dit:): « Son éminence Dr. Cheikh Youssef al-Qaradawi a emprunté la même voie lorsqu’il s’accorda avec le professeur Zouhir ash-Shawish, éditeur de son livre (le licite et l’illicite en islam), à me confier la tâche d’examiner les hadiths de ce livre en question, ce qui prouve sa vertu et la noblesse de son caractère, et c’est ce que je connais de lui directement, puisqu’à chaque fois où nous avons  l’occasion de nous rencontrer, sa politesse et son application le poussent à me poser des questions à propos d’un hadith, ou d’un sujet qui ressort du domaine du droit musulman (fiqh) afin de connaître mon avis. Tout ceci démontre au lecteur son immense modestie, ainsi que sa grande politesse, que Dieu le préserve, et qu’Il puisse en faire profiter les musulmans » (tiré de « ghayatoul-maram fi takhrij ahadith al-halali wal-haram »)

Quelques participations aux conseils et comités de savants:

La notoriété et la confiance dont jouit cheikh Youssef al-Qaradawi auprès du commun des musulmans en général, et auprès des savants en particulier l’ont amené à devenir membre d’un grand nombre de comités et de conseils de savants à travers le monde musulman, il est entre autres:

– Membre de l’académie du droit musulman (majma’ al-fiqh al-islami) affilié à la Ligue Islamique Mondiale (à la Mecque).

– Expert au sein du Conseil international du droit musulman « al-majma’ al-fiqhi » affilié à l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) à Djeddah.

– Président du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche.

– Président de l’Union Mondial des Ulémas (savants)

Prix et récompenses:

Cheikh Youssef al-Qaradawi a reçu plusieurs récompenses internationales dont:

– Le prix international du roi Fayçal en 1413H

– Le prix du meilleur rendement scientifique, par l’université islamique mondiale de Malaisie en 1996

– Le prix du sultan de al-‘Awis (Emirats Arabes Unis) pour la meilleure réalisation culturelle et scientifique, en 1999.

– Elu « la personnalité scientifique islamique de l’année 2000 » par le concours international du saint Coran (Dubaï).

Paroles du cheikh:

– « J’aime le bien pour les gens, tous les gens: Je ne porte en moi aucune animosité, aucune haine envers quiconque. Tous les gens sont mes frères, de foi, de patrie, ou dans l’humanité. La servitude de Dieu et la descendance d’Adam nous rassemblent tous. Je suis uniquement l’ennemi de celui qui se déclare ennemi de ma nation (oumma), et je combat celui qui combat ma foi »

– « L’islam m’a appris à m’attacher à allumer les bougies plutôt qu’à maudire l’obscurité, à dévoiler la vérité plutôt qu’à injurier le mensonge, Dieu dit: « N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance »[2]

Que Dieu le préserve, et qu’Il puisse en faire profiter l’humanité

Nb : Tiré du livre « 20 principes pour comprendre l’islam » de Moncef Zenati


[1]    – Résumé tiré du livre « al-Qaradawi faqihan » de ‘Issam Tlimah, et du CDROM « al-akhlaq wat-tazkiya » de Dr. Youssef al-Qaradawi

[2]    – Coran s 6 v 108

??? ????? ????? ????? ?? ??? ???? ?????? ???? ???? ???? ???

Cet article a été publié dans Havre de savoir le 26 mars 2012

Commentaires (11)

11 Réponses à Cheikh Youssef al-Qaradawi, en quelques lignes…

  1. lucidite

    on 14 février 2015 at 16 h 50 min - Répondre

    salem message au moderateur merci d appaiser mon coeur j ai fait 2/3 commentaires sur votre site puis je comprendre pourquoi ils ne figurent pas ?
    je vous serai reconnaissant de bien vouloir me donner une reponse

    tres fraternellement

    • Havre De Savoir

      on 25 février 2015 at 22 h 24 min - Répondre

      Salam aleykoum, vos commentaires sont bien présents. Le modérateur les a simplement approuvés après 24h. Fraternellement.

  2. Jawad

    on 11 février 2015 at 2 h 29 min - Répondre

    Cheikh Al Qaradawi soutenir le prince du Qatar, juste qu’il risque un peu tout les jours la prison pour ses positions clair concernant les relations entre l’émirat et les usa & israel

  3. Moustapha

    on 26 mars 2012 at 19 h 22 min - Répondre

    Attention. La chair des savants est empoisonnée. Gardez-vous de les critiquer

    • lucidite

      on 13 février 2015 at 19 h 07 min - Répondre

      moustafa et le sang des musulmans c est de l urine ??? certains savant ont autorise et ligitime le sang des musulmans en egypte et ailleurs le massacre de Rabaa par exemple …empoisonne je veux bien mais c est plus leur langue qui l est

  4. Abouaymen

    on 12 mars 2012 at 11 h 46 min - Répondre

    la Qatar comme les autres pays arabo-musulmans entretiennent tous des relations ambiguës avec israel, mais de-la à dire que sheikh al-Qaradawi soutient ceci?!!! c’est un pur mensonge. Il fut le premier et le seul à manifester ouvertement dans ses discours télévisés et pendant ses prêches son opposition à la présence de l’armée américaine au Qatar et à la présence d’un bureau d’Israel.

    http://www.youtube.com/watch?v=RmNLuB1gfok&feature=player_embedded

    L’Emir lui a demandé de changer d’avis sur la visite de Jérusalem pour tourisme pour les non-palestiniens et il a refusé. Dans un prêche, il a critiqué avec virulence la politique de Qatar en ce qui concerne la hausse des loyers qui menaçait les plus pauvres…

    Ce genre d’accusation ne vise qu’à déstabiliser les musulmans en les faisant douter de leurs références.

  5. Fatih

    on 11 mars 2012 at 15 h 07 min - Répondre

    Salam,
    Abouaymen, je ne conteste en aucun cas sa science. par contre, tu ne peux pas nier que le qatar joue à un jeu très dangereux. son emir fait le mounafiq (je ne sais pas si on dit comme ça en français – double jeu)

    http://oumma.com/11653/yusuf-al-qaradawi-menace-dun-mandat-darret-par-dubai

    il visite Israel, il atatque la libye etc…

    on ne peut pas soutenir une monarchie à cep oint là

  6. Abouaymen

    on 11 mars 2012 at 9 h 45 min - Répondre

    Salam,
    Fatih, peux-tu donner des exemples concrets de ce soutien inconditionnel. Al-Qaradawi a toujours critiqué avec virulence tous les chefs arabes entretenant des liens avec Israël et les USA, y compris le prince du Qatar, il suffit pour s’en convaincre d’écouter ses sermons du vendredi. Lancer des diffamations n’est pas une attitude digne et irreprochable!

  7. Fatih

    on 9 mars 2012 at 14 h 43 min - Répondre

    Malheuresement, il ne suffit pas d’être savant aujourd’hui. Avoir une conduite digne et irréprochable est très important.

    Or comment expliquer le soutien inconditionnel de ce cheikh au prince de Qatar qui a des liens étroits avec Israël et les USA!!!!

    C’est quand même grave

Laissez un commentaire